Démarches administratives

Droits ouverts par la carte de résident et de "résident longue durée - UE"

Mis à jour le 25 novembre 2013 par « direction de l'information légale et administrative »

En tant que titulaire d'une carte de résident ou d'une carte de résident de longue durée - CE, vous bénéficiez du droit de résider et de travailler en France. La carte de résident de longue durée - UE vous ouvre des droits supplémentaires. Elle vous permet de partir vous installer ailleurs en Europe.

Étrangers concernés

Vous êtes concerné si vous êtes non-européen et que vous disposez d'une carte de résident ou de résident de longue durée - UE délivrée par la France.

Si vous êtes Algérien, vous bénéficiez d'un certificat de résidence de 10 ans.

Droit au séjour

La carte de résident, qu'elle ait été délivrée automatiquement ou non, et la carte de résident de longue durée - UE vous permettent de vivre pendant 10 ans en France.

Ces cartes sont renouvelables automatiquement, sous certaines réserves.

Droit au travail

La carte de résident et la carte de résident de longue durée - UE vous autorisent à exercer la profession salariée ou non salariée de votre choix.

Elles valent autorisation de travail si vous souhaitez occuper un emploi salarié.

Elles vous permettent aussi d’exercer en tant qu'industriel, commerçant ou artisan.

Attention

si vous arrivez en France avec un permis de séjour résident de longue durée - UE délivré par un autre pays européen, vous n'êtes pas autorisé à travailler avec ce titre.

Droits supplémentaires ouverts par la carte "résident de longue durée - UE"

Cette carte vous permet aussi, sous certaines réserves, de partir résider dans un autre pays de l'

  • Union européenne
  • (sauf au Danemark, au Royaume-Uni et en Irlande), sans qu'un visa de long séjour vous soit demandé.

    Vous pouvez vous y installer, sous certaines conditions, comme :

    • travailleur salarié,

    • travailleur indépendant,

    • étudiant,

    • non-actif,

    • ou bénéficiaire d'une formation professionnelle.

    Vous devrez demander un nouveau permis de séjour temporaire dans votre pays d'accueil.

    Votre famille peut également, sous conditions, vous accompagner ou vous rejoindre dans votre nouveau pays européen de séjour.

    Où s'adresser ?

    Ambassade ou consulat étranger en France

    Pour toute information et d'éventuelles démarches avant toute installation dans un autre pays de l'Union européenne