Église Saint-Julien-et-Sainte-Basilisse









L'église semble avoir été construite au 17e siècle sur les fondations d'une église antérieure. Au 19e siècle, un porche a été accolé à la façade occidentale et l'église reçoit un riche décor peint, notamment au-dessus de la nef et du chœur. L'édifice se compose d'une nef unique, d'un chœur composé d'une travée et d'une abside semi-circulaire. L'entrée se fait à l'ouest, dans l'axe de la façade, par une porte rectangulaire à encadrements à refends. De part et d'autre du porche qui remonte au 19e siècle, ont été ménagées au fond de la nef, deux chapelles. Au-dessus des portes plein cintre de ces deux chapelles et sur les murs gouttereaux de la nef ont été appliqués des cartouches en plâtre surmontés de coquilles et encadrent un médaillon ovale orné de guirlandes. A l'intérieur du médaillon se trouve une croix.





L'abside est couverte d'une voûte en cul de four. Un décor architectural de pilastres ioniques couplés l'anime. Ces douze pilastres supportent une corniche au répertoire antiquisant, adapté au goût de l'époque (denticule, mutules, raie de choeur, acrotères...). Sur les murs de la nef est représenté un décor de faux lambris au-dessus desquels est figuré un faux appareil chargé, en son centre, d'un motif. Le plafond de la nef épouse les deux versants de la toiture. Il est orné de panneaux peints richement décorés de rinceaux qui encadrent des médaillons dans lesquels sont représentés les instruments de la Passion et autres symboles religieux. Le cul de four de l'abside est divisé en cinq panneaux historiés, ornés de rinceaux. L'ensemble du décor peint est traité dans un camaïeu de bleus, notamment dans l'abside

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques depuis le 9 avril 1987